Hayti.Net

  • Adapté
  • Large
  • Etroit
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer PDF

Des dizaines de milliers de manifestants pro-Lavalas dans les rues de Port-au-Prince

29 février 2012


Une imposante manifestation Lavalas dans les rues de Port-au-Prince
Une imposante manifestation Lavalas dans les rues de Port-au-Prince
Une imposante manifestation pro-Aristide s’est tenue mercredi à Port-au-Prince à l’appel de plusieurs organisations proche de l’organisation politique Fanmi Lavalas » à l'occasion du 8e anniversaire du 2e coup d’État contre Aristide du 29 février 2004.

Le nom de Jean-Bertrand Aristide était sur toutes les lèvres mercredi 29 février en Haïti. Des milliers de personnes ont manifesté dans les rues de Port-au-Prince et au Cap-haïtien (nord) en faveur de l'ancien président haïtien, huit ans après son renversement. La foule, composée pour la plupart de jeunes issus de quartiers pauvres, a fait le tour du centre de la capitale en brandissant des portraits de “Tidid“ tandis que certains décrochaient des affiches de l'actuel président Michel Martelly. Cette manifestation est la plus importante depuis son accession au pouvoir, en mai dernier.

A l'origine de ces protestations, des informations révélées en début de semaine par un avocat proche de Jean-Bertrand Aristide. Démenties par le ministre de la Justice, celles-ci évoquaient une plainte du gouvernement contre l'ancien président pour trafic de drogue et d'autres infractions graves. “Nous disons au président Martelly qu'il ne doit pas s'en prendre à Aristide, le protecteur du peuple“, ont clamé des jeunes drapés dans des morceaux de tissu aux couleurs du drapeau du pays.

Un rassemblement qui survient en pleine crise politique
Ancien prête catholique, Jean-Bertrand Aristide est élu président de la République en Haïti le 16 décembre 1990 mais il passe l'essentiel de son premier mandat en exil en raison d'un putsch militaire. En 1994 il revient à la tête de l'état mais, obligé de ne pas briguer un deuxième mandat d'affilée, il laisse sa place à René Préval deux ans plus tard. Il sera finalement réélu en 2000 mais se retrouve une nouvelle fois contraint de quitter le pays en 2004 après une insurrection armée. En 2011, il revient vivre en Haïti après sept an d'exil.

Ce rassemblement survient en pleine crise politique alors que le Premier ministre Garry Conille a démissionné de ses fonctions en raison de tensions avec le chef de l'Etat Michel Martelly.
Ce dernier fait notamment l'objet d'une enquête sénatoriale sur sa possible double nationalité – interdite en Haïti – mais refuse de s'y soumettre. Le 18 mars prochain signera le premier anniversaire du retour d’exil de Jean-Bertrand Aristide. Une journée où les Haïtiens pourraient de nouveau descendre en masse dans les rues.

Résistance

Fanmi Lavalas

Vous êtes ici : Sections News Une imposante manifestation Lavalas